LLC - Protocole étude "Tailor" Ibrutinib + Vénotoclax

Bonjour à tous,

Y’en a-t-il parmi vous qui ont démarré le protocole “Tailor” Ibrutinib + vénotoclax" dirigé par les laboratoires Janssen.

Mon hématologue me propose d’intégrer ce protocole dans le cadre de ma LLC de forme atypique. Quand je lis ce protocole, et que je vois tous les effets secondaires listés (dont problèmes cardiaques, problèmes digestifs, syndrome de lyse tumorale, cancer de la peau, d’autres formes de cancers solides ou liquides, douleurs articulaires et musculaires, infections…) ça me fait froid dans le dos.

Le traitement démarre avec Ibrutinib pdt 2 ou 3 mois je crois puis ajout du vénotoclax avec hospitalisation à chaque augmentation de dose pour une hyper-hydratation par voie intraveineuse. Le traitement dure 15 mois et après on voit ce que ça donne
.
Dans ce protocole, il préconise que le patient doit boire quotidiennement dès le début au moins 3 litres d’eau par jour. Ceci pour éviter le SLT et de bloquer les reins et le foie. Eviter de manger ou boire du jus de pamplemousse, de la carambole, les oranges sanguines ou de Séville, le millepertuis.

Je suis angoissée à l’idée de commencer ce protocole à la rentrée. Ayant déjà subi 3 grosses interventions suite à une tumeur bénigne à l’estomac, je pars “bancale” à ce niveau-là. De plus, depuis le début, j’ai déjà des symptômes sans traitement tels que sueurs diurnes et nocturnes intenses, crampes musculaires quotidiennes partant des orteils à remonter jusqu’aux cuisses, tendons des orteils douloureux, spasmes musculaires, maux de tête, pieds et mains gonflés. Ma LLC a été diagnostiquée en 2021 après une parotidite (visage côté gauche entièrement gonflé en 3-4 h.) Malgré tous les examens que j’ai faits, je n’ai pas de réponse à tous ces symptômes. J’espère qu’ils ne seront pas accentués avec ce traitement. Mon rhumato attend que je commence mon traitement pour voir si les symptômes disparaissent.
J’ai été un peu longue dans mon message mais si certains peuvent m’apporter leur “vécu” par rapport à ce protocole et si certains ont ces mêmes symptômes sans traitement, je serai heureuse de vous lire pour diminuer mon angoisse et partager avec vous.
Merci pour votre bienveillance et votre soutien.
Bon courage à tous dans ce long combat contre la maladie.
Marie-Line

2 « J'aime »

Bonjour
Ce type protocole est a durée limitée et avec deux composants est surement l’avenir/

Les effets secondaires sont les memes que si on vous proposait ibrutinib seul ou venetoclax seul: ce sont les effets secondaire standard qui effectivement quand on les lit font peur mais sont très exceptionnels pour le plus graves.

Dans cet essais vous ne testez pas de molécules inconnue mais utilisées depuis une dizaine d’année pour l’une et environ 5 ans pour l’autre.

En ce qui concerne le venetoclax et la lyse tumorale c’est un effet que l’on attend et qui avec la surveillance a peu de risque de se produire.
L’ibrutinib dans un premier temps va chasser les lymphocytes des ganglions ce qui provoque l’augmentation du nombre de lymphocyte dans le sang. Ces lymphocytes vont peu a peu mourir.
Le venetoclax vas éradiquer les survivants et ceux qui se cachent…il est très efficace c’est pourquoi on augmente la dose lentement tout en surveillant ce qui se passe; selon votre cas c’est plus ou moins serré comme controle pendant la période d’augmentation du vénétoclax.
hervé C

2 « J'aime »

Merci Hervé pour votre réponse. Ça me rassure. Je ne savais pas que ces traitements par voie orale existaient déjà hors protocole.
Je vous souhaite un très bon WE.
Marie-Line

Bonjour
Je suis sous ibrutinib depuis 6 ans avec comme inconvénient des ongles de mauvaise qualité.
Actuellement pour la LLC Il y a trois traitements qui concernent 90% des personnes qui commencent un traitement
ou Inhibiteur des BK ibrutinib ou acalabrutinib (très similaires)
ou Venetoclax en temps limité un ou deux ans
ou Immuno ChimioTherapie FCR six mois (existe depuis 2010) de moins en moins prescrit

s’ajoute souvent en perfusion un anticorps monoclonal anti cd20 le rituximab
Hervé C

Bonjour @Marie-Line
Je rejoins Hervé
Pas de panique avec la liste des effets secondaires décrits cela ne va pas forcément se produire
Vous allez être vigilante pendant le traitement
Vous cocooner
Vous connaissez déjà vos points faibles alors vous serez vigilante et trouverez des parades adaptées
Nous sommes tous interdits de millepertuis pamplemousse etc… Pendant les traitements
…pas si difficile en fait
L essentiel c est que vous irez mieux et que la maladie sera sous contrôle.
Et puis vous viendrez échanger sur le forum
Il y a toujours une réponse a lire.
Ça va le faire.
Bonne journée

C’est sûr, connaissant mes points faibles, je vais redoubler de vigilance et ré-adapter mon alimentation en fonction.
Je vais continuer mes activités physiques et me regonfler moralement à fond pour attaquer de pied ferme le traitement à la rentrée.
Oui je viendrai sur le forum pour échanger une fois que j’aurai commencé le traitement.
Merci pour votre soutien.

Merci pour cette description des traitements. Mais ça ne me parle pas car pas évoqué avec l’hémato à part ce protocole “Tailor”.
J’espère que pour vous, le traitement Ibrutinib vous convient bien. Et que vous avez des résultats positifs sans que cela impacte trop votre état général. Mon hémato a évoqué de prendre que Ibrutinib à vie mais trop risqué par rapport à mon montage digestif sur le long terme.
Je reviendrai sur le forum lorsque j’aurai débuté mon traitement à la rentrée pour vous donner mon ressenti et l’accompagnement au sein de l’hôpital.
Je vous souhaite un bon WE et en attendant prenez soin de vous.

1 « J'aime »

Bonjour,

Avec l’imbrutinib seul j’ai eu de très nombreux effets secondaires et j’ai du arrêter le traitement à cause d’une maladie auto-immune du foie et une grave neuropathie.

Tout le temps du traitement j’ai eu des problèmes musculaires et j’ai mis 2 ans avant de retrouver un tonus musculaire normal.

Par contre, la neuropathie, j’ai retrouvé ma motricité mais pas les sensations normales au niveau des pieds.

Clairement avec quelques mois de traitement en plus et j’étais cuit… plus de foie et chaise roulante.

Compte tenu du prix du traitement, on peut supposer que le laboratoire a privilégié une communication où on maintient des doses élevées quel que soit le profil du patient.

Quand on sait que le traitement était vendu 2 fois plus cher aux USA qu’en Europe on peut avoir des doutes sur l’éthique du labo…

Pierre-Jean A

bonsoir
pour quelle mutation génétique donne t on ce traitement ?

Bonjour Pierre Jean,
Merci de votre retour d’expérience. Je pense que je vais insister auprès de mon hemato sur ces effets secondaires étant donné que j’ai déjà ces symptômes sans traitement.
J’espère que vous récupérerez pleinement vos fonctions neuropathiques et musculaires.
C’est clair que si j’ai trop d’effets secondaires dûs au traitement ibrutinib+venotoclax, j’arrêterai ce protocole car je reste maître à ce niveau-là.
Bon dimanche

Bonjour
C’est un traitement de première ligne il n’y a pas de critère de mutation.
Hervé C

l’hematologue m’a parlé lorsde mon dernier rendez-vous d’une association de médicaments validée récemment pour la mutation tp 53
je pensais que c’était celle ci
merci herve pour votre retour

Bonjour Marie-Line, j’ai commencé ce traitement début janvier (pour 2 ans, tout par voie orale) avec 420 mg d’ibrutinib puis en mars venetoclax progressif de 50 à 400 mg, je n’ai pas vraiment ressenti d’effets indésirables insurmontables si ce n’est fatigue générale, problèmes intestinaux, insomnies, un peu de raideurs musculaires. C’est vrai que les résultats de l’étude clinique m’ont fait tiquer : sur les 300 personnes du début, seules 60 sont allées au bout des 2 ans, ça fait peur je me suis bien dit qu’il fallait être costaud pour faire partir des derniers des mohicans….
En mai mon traitement a été suspendu pour toxicité (neutropenie systématique avec Venetoclax à 400mg) pendant une semaine et j’ai repris à 280 mg ibrutinib (je resterai à 280) et la je suis à 300 mg de venetoclax, je n’ai plus du tout d’effets secondaires et j’ai même repris la course à pied.
Il faut faire faire confiance à son hématologue qui saura adapter le dosage en fonction de la toxicité que le traitement pourrait avoir sur vous. Je vous souhaite beaucoup de courage et surtout gardons le moral car c’est ça qui nous fait avancer dans cette épreuve :slight_smile:

Bonjour Mag je ne suis pas certain que le protocole que vous suivez soit tailor
le procotol tailor a commencé en début 2024 donc il ne peut pas y avoir de personne qui soient depuis deux ans dans le protocole tailor. Il se peut que vous soyez dans un autre qui lui ressemble. Le doccument joint dit commencement 31 janvier 2024.

En décembre 2023 il n’y avait pas encore de recrutement


En France seul le CHU de Nante participe a cet essai clinique.
source
https://clinicaltrials.gov/study/NCT05963074?tab=history&a=6#version-content-panel
Hervé C

Bonsoir Hervé, merci beaucoup c’est très intéressant ça, en fait je vois que Janssen ouvre un essai clinique sur le dosage de l’ibrutinib. Je serais dans l’échantillon 2 un peu malgré moi à cause de la toxicité de la molécule (réduction de 420 mg prévu initialement à 280 mg):

Experimental: Cohort 1b: Ibrutinib Lead-in+Fixed Duration Ibrutinib+Venetoclax

Participants will receive ibrutinib 420 mg capsule QD for a lead-in of 3 cycles (1 cycle = 28 days). From Cycle 4, venetoclax 400 mg tablet dose ramp-up (from 20 to 400 mg over 5 weeks) will begin and ibrutinib dose will be reduced to 280 mg and will be administered QD, venetoclax 400 mg tablets QD will be administered with ibrutinib 280 mg for 12 cycles through Cycle 15.

Bonjour Mag,

D’après ce que vous décrivez, oui ça ressemble bien à l’étude Tailor Cohorte 1a et 1b :
1a : ibrutinib dose standard pdt 3 mois puis ajout de vénotoclax en dose standard pour une durée de 12 mois.
1b : ibrutinib dose standard pdt 3 mois. A cette issue, diminution de ibrutinib et ajout de vénotoclax en dose standard pendant 12 mois.
Dans les 2 cas, les doses peuvent être réajustées en cas de développement d’effets indésirables.

Les cohortes 2a et 2b concernent uniquement Ibrutinib qui est connu sous le nom de Imbruvica. Vénotoclax est connu sous le nom de Venclyxto.

Le protocole que mon hémato m’a remis, spécifie que l’étude ibrutinib+vénotoclax devrait concerner environ 320 participants. Que cette étude est internationale et réalisée dans 60 à 80 centres environ. La participation à cette étude durera entre 3 et 5 ans en fonction de la date d’entrée. Mon hémato m’a précisé que ce protocole était proposé aux hôpitaux et cliniques privées.
Si vous n’avez pas signé de protocole, c’est que le traitement que vous avez, est hors protocole.

Il est noté dans les effets indésirables, que ceux-ci ont été rapportés pour l’ibrutinib, par des participants ayant reçu l’ibrutinib dans le cadre d’essais cliniques ou issus de données recueillies après commercialisation. Pour Vénotoclax, par contre, rien de tel. On ne connaît pas la source pour les effets indésirables cités. On sait cependant que Venclyxto (vénotoclax) a fait l’objet d’études précédemment.

D’après ce que j’avais pu comprendre en septembre dernier avec mon hémato, et pour répondre à Hervé, ce traitement ibrutinib+vénotoclax pouvait être proposé par l’hôpital hors protocole car ils avaient déjà des données très intéressantes sur cette combinaison de traitement. Et dans ce cas, il était financé par l’hôpital exclusivement et non pris en charge par la Sécu car pas d’accord à cette époque.

Pour info, Janssen a déjà fait une étude par randomisation en 2018/2019 ibrutinib+venotoclax en comparatif avec chlorambucil+obinutuzumab :

https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Le-registre-des-essais-cliniques/Le-registre-des-essais-cliniques/Etudes-cliniques/Etude-54179060CLL3011-GLOW-etude-de-phase-3-randomisee-comparant-l-efficacite-et-la-tolerance-de-l-ibrutinib-en-association-avec-du-venetoclax-par-rapport-au-chlorambucil-en-association-avec-de-l-obinutuzumab-comme-traitement-de-premiere-ligne-chez-des/(section)/details

Bon courage à vous et gardons tous le moral pour rester optimiste et avancer comme vous dites. La science avance et c’est quelque part réconfortant même si la vie n’est pas un long fleuve tranquille.

Marie-Line,

J’ai participé à une étude similaire (éradic) à partir de décembre 2019 (j’avais 43 ans) avec d’excellents résultats à la clé.
J’avais tardé à me traiter pour intégrer ce programme, déjà existant aux US depuis 2017 et mes lymphocytes étaient à plus de 400 000. Mon état de forme était inquiétant.
=> 3 mois sous ibrutinib, pas d’effet secondaire me concernant et diminution significative des ganglions.
=> ajout de Vénétoclax durant 12 ou 13 mois, avec les premières prises à l’hôpital mais rien de méchant.

6 mois après le début du protocole, je reprenais la course à pied (en mode vieillard).
20 mois après le début du protocole, je faisais un marathon en 3h10 (c’était mon défi quand j’étais malade, sous transfusion en nov et dec 2019).

Je te souhaite les mêmes résultats.

3 « J'aime »

Bonjour Florent,
Merci pour le partage de votre expérience. Ça me donne bon espoir. Et félicitations pour le marathon.
Oui le sport est un bon remède contre la maladie et cela permet de se fixer des objectifs et avancer.
Je reviendrai sur le forum pour vous donner des nouvelles en sept/oct.
Bonne journée